Protection solaire anti-méduse

Le nageur en eau libre est plus que quiconque la victime potentielle des méduses en mer. Si actuellement les scientifiques de l’ACTRI-ST  se penchent sur leur prolifération et comptent toujours sur notre aide pour leur recensement. Il est nécessaire de se protéger contre les risques douloureux de croiser leurs filaments.

Pour se préserver une solution évidente est le port d’une combinaison, de gants, etc…

stingersuitCette solution d’origine Australienne est désormais proposée en France il s’agît du StingerSuit ( Adulte 55€, Enfant 45€ sur le site Stingersuit.fr). Nous n’émettrons aucun commentaire.

Mais le soleil de l’été apporte sa température clémente. Le port d’une combinaison devient rédhibitoire quelque soit son efficacité. Pourtant les brulures des cellules urticantes de la méduse devraient en faire réfléchir plus d’un avant de se mettre à l’eau.

La solution, se protéger des méduses, comme on se protège du soleil. Plusieurs laboratoires ont développé ce principe. Le premier est l’Américain Safe Sea qui a inondé d’hectolitres de crème solaire anti-méduse les plages mondiales. Avant que d’autres laboratoires reproduisent les principes.

méduseLes filaments transparents des méduses contiennent des milliers de cellules urticantes. Chacune contient un dard venimeux. Ce dernier est enfermé dans une capsule maintenue sous pression. Lorsqu’elle rentre en contact avec un objet, la capsule se déchire est  éjecte le dard à la vitesse du projectile d’une arme à feu. Le dard perfore l’objet en l’espèce l’épiderme puis un tubule qui prolonge le dard injecte le venin sous la peau.

medusePour empêcher cet empoisonnement, l’action de la protection solaire adaptée est multiple. Grace à sa viscosité notre peau glissante est protégée de  toutes perforations directes du dard. La crème solaire isole notre peau de son environnement extérieur empêchant toutes sécrétions susceptibles d’être détectées par la méduse. Certains produits comportent également des éléments chimiques qui imitent les agents identifiant des prédateurs directes de la méduse ou au contraire imitent ceux de leurs congénères empêchant ainsi toute agression. Enfin la texture de la lotion sur la peau diminue de manière efficace la pression des cellules empêchant le départ du dard venimeux.

Toutes ces méthodes de protection sont réunis dans les crèmes solaires car le système de défense de la méduse expulse en un millième de seconde plus de 2000 cellules urticantes par millimètres carrés de peau.

medusylLes produits proposaient tout en apportant une protection efficace contre les piqures de méduse ne perdent rien de leur valeur de protection solaire.


Vous pouvez retrouver le produit Safe Sea dans la lotion Médusyl de Quiès  qui est le distributeur Français de cette lotion. Il est disponible en pharmacie et parapharmacie (FPS 30 120 ml environ 13 € sur les sites de parapharmacie)

EcranUVmedD’autres produits existent comme la protection solaire UVmed en spray distribuée également en pharmacie et parapharmacie (sur le site uv-med.com deux sprays FPS15 ou FPS30 38 €). et la lotion solaire Ecran des Laboratoires Genesse (Anti-Méduses FPS30, 200 ml en lait 12,60 € ou Spray 12,90 € et Anti-Méduses Enfants FPS50, 200 ml en lait 14,20 € ou Spray 14,50 €, Ecran) distribuée en grandes surfaces.

Les méduses n’ont qu’à bien se tenir.