Nageurs en eau libre, qui sommes nous ?

Les dernières épreuves et compétitions en mer méditerranée 2014,  ont permis à certains nageurs en eau libre de répondre à  un questionnaire avec beaucoup d’intérêt. Nous remercions encore les participants de nous avoir accordé un peu de leur temps.  Cette initiative, nous permet désormais de connaitre un peu plus les attentes de chacun quant au contenu du site eau-libre.fr

Les nageurs consultés, sont d’horizons sportifs les plus divers. Certains sont nageurs, d’autres triathlètes. La majorité d’entre eux est affiliée à une fédération sportive. Mais il est important de préciser que de nombreux participants rejoignent les compétitions à  titre individuel et sortent directement des bassins chlorés et surpeuplés dans lesquels ils étouffent. Nous retrouvons le même problème dans les grandes villes françaises que connaît depuis plusieurs années, le royaume uni et d’autres pays européens.

santa Faz 11L’évolution nécessaire se retrouve également dans d’autres sports. Ainsi du tapis roulant de la salle de remise en forme au trekking grandeur nature il n’y a qu’un pas, de la piscine étroite à la natation en eau libre, il n’y a qu’un battement de jambe mais aussi une pincée de courage.

Les objectifs de chacun dans l’eau libre peuvent être définis par les termes suivants : Amélioration physique, dépassement personnel, condition physique et participation à une épreuve d’exception.

Pour atteindre ces objectifs, tous se sont entrainés à la nage de 1 à 2 fois par semaine, principalement en piscine et pour certains en bordure de plage.

stavanger 2013-1
Si la majorité des nageurs sur les épreuves sont des hommes, ils sont désormais rattrapés par la participation grandissante des femmes. Ces dernières se « retrouvent » dans le fond et la longue distance.

Après avoir répondu aux questions liées à leurs pratiques, nous avons demandé de répondre à des questions portant sur notre site internet.

Si les nageurs contactés précisent ne jamais avoir visité de site internet lié à la natation car ils ignorent leur existence, ils sont tous intéressés par notre initiative et vont suivre le site dans l’avenir.

A la question relative à leur attente sur le site, il apparait qu’ils demandent principalement des informations sur les compétitions en eau libre FINA, LEN, FFN. A cela s’ajoute, une demande réelle de renseignement sur des voyages de type « swimtreck » qui sont inexistant en France et sur des stages d’entrainement propres à notre discipline de fond.

phoca_thumb_l_DSC_0608La forme demandée des articles est identique à celui de la presse écrite, accompagnée de témoignages personnels et agrémentée  de photos et de vidéos.

A l’heure actuelle, le site que nous proposons correspond à cette attente.

Malheureusement, en France, aucune structure ne propose pour l’instant de stages d’entrainement et de perfectionnement liés à  la natation en eau libre. Comme aucune initiative n’a développé le principe du voyage en nageant que l’on retrouve dans les pays anglo-saxon.

Mais nous sommes sur le coup… car impossible n’est pas français.