La traversée de Montereau à la nage : L’eau libre dans le regard de nageurs passionnés

ob_0af56a_affiche-traversee-2015-3« L’eau libre » c’est un microcosme : la fédération d’amis, de clubs de natation régionaux, de connaissances, qui partagent la même passion.

Penser eau libre c’est avoir un état d’esprit collectif : le défi, le goût de l’effort, la solidarité, la convivialité, l’amitié, le partage, le plaisir et être ensemble. Bien sûr la performance est individuelle mais la motivation, elle, reste collective tant pour les entrainements que pour la participation.

J’ai découvert l’eau libre il y a trois ans avec la Traversée de Montereau à la nage organisée par le CSM de Montereau. Et depuis j’ai toujours autant de plaisir à la faire tous les ans car je ne la nage plus seule, mais avec des amis, dans la joie et la bonne humeur. La traversée de Montereau à la nage c’est une course qui se partage.
Nous sommes au rendez-vous, un groupe de 4 nageurs du Club de natation de Melun le CNMVS (2 sur chaque distance 1000 m et 2100m), dont notre coach, et nos amis venus nous encourager.

Le soleil est plutôt coquin cette année et la température extérieure est fraîche. Je regrette alors le soleil radieux de l’année dernière qui nous réchauffait la peau. La température de l’Yonne est à 22°. Tout est prévu pour notre confort, les bénévoles sont adorables et bienveillants c’est une ambiance chaleureuse, conviviale et familiale. Et pour les plus gourmets il y a les fameuses saucisses-frites.
Et puis d’une année sur l’autre on se familiarise et on retrouve d’autres nageurs(ses) croisés(es) sur les courses ou rencontrés(es) sur les réseaux sociaux.

Diapositive1Le parcours est fluide et agréable, les sensations sont plutôt bonnes. Il y a un peu de courant. Le niveau de l’Yonne est plus bas que d’habitude, d’où la promiscuité avec les algues.
Je ne me rendais pas compte combien c’était rassurant d’avoir à ses côtés le soutien des bénévoles en canoé, surtout quand on nage seule ; car ils me parlaient, me guidaient, et m’encourageaient.

Et dès que l’arrivée est visible, petit coup de pression, le corps est refroidit, l’adrénaline monte. Les yeux sont braqués sur vous et il faut bien finir, mais finir en beauté c’est mieux. Alors il faut puiser dans nos dernières forces et tout donner pour conserver sa place ou doubler les concurrents. Certains même arrivent étourdis par l’effort, le froid et la survenance de crampes.

Une chose est sûre la journée se finit toujours par un bon pique-nique et du café chaud et nous fêtons ensemble nos 3 podiums.

Diapositive2Je finirai par la confidence d’un ami : « J’ai particulièrement aimé le charme de ce rendez-vous très chaleureux. Nous étions fondus dans une grande famille, le club de Montereau. Visiblement, les gens se sentent bien entre eux et s’apprécient. Il y a aussi une ambiance populaire.» Et j’ajouterai c’est ce qui fait l’authenticité de cette course.
Merci pour cette belle journée.

Stephanie FRETE